Luballietlesindiensbio
Le Commerce Ethique
Bio
A défaut de savoir réellement de quelle façon ce commerce mérite son qualificatif '' d'équitable '' , et sachant qu'il n'existe pas de '' label '' , on préfèrera utiliser le terme '' éthique '' . Voici quelques marques engagées dans cette voie :
Pour Luballi, le commerce éthique commence au local. Elle essaie de tisser des liens avec des partenaires proches.Elle met toujours en balance les répercutions du transport, les conditions de production, le respect de la main d'oeuvre.
PEACE FLEET : a été créé en 1985 lorsque Peter Hagerty et sa femme Marty Tracy ont souhaité à leur niveau désamorcer la menace d'une guerre nucléaire en achetant de la laine à des bergers d'Union Soviétique. Depuis, ils ont élargi leurs points d'approvisionnement à des pays comme la Russie, le Kyrgyzstan, Israël, la Cisjordanie et aux Etats-Unis (Montana, Ohio, Texas, Maine). Leur but est simple : '' trouver un terrain commun qui conduira petit à petit à une meilleure compréhension et à une interdépendance économique.
MANGO MOON : soutient l'ONG N-WEG, '' Nepali Woman Empowerment Group '' , qui vient en aide aux femmes qui ont été sauvées de situations abusives. Protégées, ces femmes sont alors en mesure de prendre leur vie en main, tout en continuant à prendre soin de leurs enfants, à leur fournir foyer et soins, une éducation. C'est pour elles la dignité d'être financièrement indépendantes.
BE SWEET : laines filées et teintées à la main par des femmes d'Afrique du Sud et ce dans l'optique d'un programme de création d'emplois dans les régions rurales économiquement difficiles (chômage à 75%). Be Sweet reverse une partie des bénéfices à l'école rurale.
MANOS DEL'URUGUAY : organisation à but non lucratif qui emploie plus de 400 artisans dans des coopératives réparties sur tout le pays. Sa mission est d'apporter des opportunités économiques et sociales aux femmes des secteurs ruraux.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage